jeudi, 08 août 2019 16:30

Négociations internationales relatives à la rédaction d’un traité mondial sur la haute mer

J’ai attiré l’attention, en tant que présidente du groupe d’étude Eau et biodiversité avec ma collègue Sophie Panonacle, présidente de la Team Maritime, du Ministre des Affaires Etrangères sur les négociations internationales qui se dérouleront à New York du 19  au 30 août prochain, relatives à la rédaction d’un traité mondial sur la haute mer.

En effet, la Conférence intergouvernementale sur la biodiversité marine lancée en septembre 2018  est chargée d’élaborer un instrument international juridiquement contraignant se rapportant à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, et portant sur la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité marine des zones ne relevant pas de la juridiction nationale.

Nous sommes convaincues que notre pays à un rôle essentiel à jouer dans les négociations et l’élaboration de ce traité. La voix de la France, deuxième domaine maritime mondial doit être aussi forte dans ce dialogue international qu’elle a pu l’être lors de la signature de l’accord de Paris.

Ainsi, c’est en défendant, aux côtés de partenaires européens, un accord ambitieux, que nous pourrons assurer pleinement une protection effective de la biodiversité marine des zones ne relevant de la juridiction nationale, et des services écosystémiques qu’elle fournit.


Télécharger le courrier grâce au lien ci-dessous