lundi, 03 décembre 2018 13:16

Retour sur le colloque "Protégeons ensemble le littoral" organisé par le Conservatoire du Littoral

Le 25 octobre dernier, j'intervenais à la demande du Conservatoire du Littoral lors d'un colloque "Protégeons ensemble le littoral" sur la question Zéro artificialisation nette. (lire l'article)

L’étalement urbain et l’artificialisation des sols contribuent directement à la dégradation du fonctionnement des écosystèmes et à l’érosion de la biodiversité. Dans ce contexte, le Gouvernement a récemment fixé comme l’un des objectifs globaux du plan biodiversité, l’arrêt de l’artificialisation des sols.

Chaque année, 65 000 hectares sont artificialisés en France et particulièrement sur le littoral. Le Gouvernement a fixé comme l’un des objectifs globaux du plan biodiversité, l’arrêt de l’artificialisation des sols. Afin de tracer des perspectives en vue de contribuer à la mise en œuvre de l’objectif général du Zéro artificialisation nette, le Conservatoire a organisé à Paris le 25 octobre un atelier afin d’illustrer par quelques exemples les tendances à l’œuvre et de susciter l’échange autour des outils permettant de suivre et mesurer l’artificialisation des sols sur le littoral.


>>> accéder à la lettre du Conservatoire du Littoral