Avec le budget 2020, nous continuons à agir pour faire en sorte que le travail paie mieux et pour soutenir les populations les plus fragiles. La mission « Solidarité, insertion et égalité des chances » porte nos ambitions en matière de revalorisation du travail et de lutte contre la pauvreté.

 

Revalorisation du travail, notamment en faveur des travailleurs les plus modestes

La revalorisation de la Prime d’activité connaît une hausse de crédits de 10% par rapport à 2019 et de 70% par rapport à 2018.

Couplée à la hausse du salaire minimum, cette revalorisation permet d’offrir un gain de pouvoir d’achat atteignant jusqu’à 100 € pour un travailleur rémunéré au SMIC [le nombre de foyers allocataires de la prime d’activité s’élève à 4,1 millions en mars 2019, soit une hausse de près de 52% en un an].

 

Lutte contre la pauvreté

Montée en puissance de la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté, présentée en septembre 2018, qui est soutenue par 215 M€ de crédits (soit une hausse de +42%) :

  •  Une enveloppe de 175 M€ est consacrée à une contractualisation renforcée avec les départements, acteurs principaux de la lutte contre la pauvreté. Elle concerne notamment la lutte contre les sorties sèches de l’aide sociale à l’enfance (ASE), le renforcement de l’insertion socio-professionnelle des bénéficiaires du RSA, la mise en place de premiers accueils inconditionnels, le développement des référents de parcours, la mise en place des maraudes mixtes, un renfort de la prévention spécialisée à destination des jeunes vulnérables, notamment dans les quartiers en difficulté sociale, des actions de prévention de la délinquance.
  • Par ailleurs, 40 M€ sont consacrés à des mesures d’investissement social : elles visent notamment à financer une amélioration des conditions de vie pour les enfants hébergés ou à l’hôtel, la mise en place d’une tarification sociale des cantines, la mise en place de petits-déjeuners à l’école, un plan de formation pour les professionnels de la petite enfance, le financement de formations pour les travailleurs sociaux ne relevant pas des conseils départementaux, etc...

 

Construction d’une société réellement inclusive, priorité du quinquennat 

Après la revalorisation de 2018, une seconde revalorisation de l'AAH est intervenue au 1er novembre 2019, portant le montant plafond de l'allocation à 900 euros par mois.

Cela représente une hausse de 40 euros mensuels par rapport à son montant actuel, et de 81 euros par rapport à son montant d’avril 2018 (819 €).

 

Engagement en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes

  • Les crédits du programme dédié sont maintenus en 2020. La mise en œuvre des mesures annoncées dans le cadre du premier Grenelle contre les violences conjugales est effective dès l’année 2020.
  • Les actions pour l’égalité entre les femmes et les hommes dépassent le cadre de ce programme. L’enveloppe interministérielle dédiée à la grande cause du quinquennat atteint en effet 1,1 milliard d'euros en 2020, un montant deux fois plus élevé qu’en 2019.

Chaque ministère est engagé autour des trois champs d’intervention prioritaires suivants :

  • La promotion de l’égalité professionnelle et meilleure conciliation des temps de vie.
  • La lutte contre toutes les formes d’agissements et de violences sexistes et sexuelles.
  • Un État exemplaire grâce à l’efficacité de politiques en faveur de l’égalité.