Imprimer cette page
lundi, 24 septembre 2018 07:38

Edito #3 : lutte contre la précarité, après la mise en place du « chèque énergie », le « chèque eau »

Afin d’accompagner et d’aider les foyers les plus modestes,  et après deux ans d’expérimentation, le chèque énergie a été généralisé à toute la France en janvier 2018. Dans le même esprit, le gouvernement vient de décider d’étendre ce dispositif à l’eau.

Explications :
En France, ce sont donc quatre millions de ménages aux revenus modestes qui sont éligibles au chèque énergie, attribué en  fonction des ressources et de la composition du foyer. Il est indispensable d’avoir déclaré ses revenus auprès des services fiscaux et d’habiter un logement imposable à la taxe d’habitation. Une fois éligible, le chèque énergie, d’un montant moyen de 150 euros,  est envoyé automatiquement au domicile du bénéficiaire. Il sert à payer les factures d’électricité mais aussi les travaux destinés à réduire la consommation énergétique du logement.

Deux millions de Français l’ont déjà utilisé en 2018

En Charente-Maritime :

  • 35 826 chèques ont été envoyés en 2018
  • 20 735 chèques ont déjà été utilisés (57,88%)

En 2019, le montant du chèque énergie sera revalorisé de 50 euros en moyenne pour être porté à un montant moyen de 200 euros par ménage et par an.

C’est dans ce même esprit que, dans le cadre des Assises de l’eau, le Gouvernement a proposé aux communes volontaires de mettre en place un chèque eau à compter de 2019.

L’eau étant de la compétence des collectivités locales, le chèque eau sera mis à leur disposition sur la base du volontariat.