dimanche, 04 avril 2021 06:31

Edito #50 : Cela fait un an que la pandémie de la Covid-19 paralyse notre pays

Madame, Monsieur,

Un an, cela fait un an que la pandémie de la Covid-19 paralyse notre pays, notre vie sociale, professionnelle et économique.

Nous avons dû nous adapter aux gestes barrières, au confinement, au couvre-feu...

Mercredi soir, le président de la République a annoncé de nouvelles mesures car les derniers chiffres sur la vitesse de propagation du virus, le nombre de malades, de personnes en réanimation, nécessitaient de prendre des décisions rapides pour freiner son évolution. De nouveau, ensemble, nous avons à nous mobiliser, à avancer et à nous adapter.

Je tenais une fois de plus à remercier l’ensemble du personnel médical et paramédical pour son dévouement dans la lutte contre ce virus. Nous leur devons tous beaucoup, ils sauvent des vies au quotidien. Merci aussi à tous ceux qui continuent leur travail dans des conditions plus difficiles qu’à l’accoutumée. Vous le savez, l’accompagnement économique et social sera par ailleurs maintenu.

La fermeture des écoles, collèges et lycées, qui vise à ralentir la propagation, tout en maintenant la continuité pédagogique nécessaire à l’apprentissage de nos enfants, a été annoncée. L’école à la maison durera une semaine pour les écoles et deux semaines pour les plus grands. Sachez que je mesure l’effort de nouveau demandé aux parents, aux enseignants et au personnel, et je salue le courage, l’implication et la responsabilité de chacun. Depuis un an vous tenez bon, pour les élèves, merci à vous.

J’ai fait de mon côté un appel au dons de tablettes et ordinateurs portables pour des jeunes les plus fragilisés et en rupture scolaire. Je remercie déjà les personnes qui m’ont contactée.

Aussi, la politique de vaccination continue de s’intensifier et nous permettra de sortir de cette crise. Les vaccins sont un formidable espoir. Nous avons la chance que plusieurs d'entre eux aient pu être élaborés dans des délais incroyables. Les premiers résultats se font sentir avec des taux de contamination de nos aînés et de la mortalité des plus fragiles qui baissent !

Tout est mis en œuvre pour vacciner tous les jours et massivement, en augmentant les capacités des 1700 centres de vaccinations et des 200 000 professionnels de ville. Tous les corps de métiers qui pourront vacciner seront mobilisés : médecins généralistes, pharmaciens, dentistes, infirmiers, sapeurs-pompiers, vétérinaires, étudiants en santé. Le calendrier sera avancé autant que les doses disponibles le permettront, pour une ouverture à partir de mi-juin à l'ensemble de la population.

L’objectif sera que, d’ici la fin de l’été, tous les Français de plus de 18 ans qui le souhaitent, soient vaccinés.

Une stratégie de vaccination spécifique sera prévue pour toutes les professions les plus exposées, en particulier les enseignants, les forces de l’ordre et plusieurs autres.

Beaucoup vous est encore demandé et je sais que notre moral est mis à rude épreuve. Même si notre département est l’un des moins exposés il nous faut tenir bon, pour enfin retrouver notre vie sociale.

Oui notre notre vie sociale et culturelle nous manque, une certaine forme de liberté nous manque ; mais à n’en pas douter, des jours meilleurs sont à venir.

La vaccination est un espoir concret, bien réel, il faut se faire vacciner !

Merci à tous pour vos efforts, votre énergie, votre sens des responsabilités, votre détermination à continuer à innover et votre civisme : j’ai eu la chance de le constater au quotidien dans notre département et c’est grâce à vous tous que nous nous en sortirons.

Passez tout de même un bon week-end de Pâques.

Je reste à votre écoute.

Bien à vous,

Frédérique Tuffnell

Plus dans cette catégorie : « Restons vigilants !