jeudi, 30 avril 2020 12:22

Edito #41 : Restons mobilisés pour se relever ensemble de cette crise, à Rochefort et dans l’Aunis, et partout dans le pays.

Madame, Monsieur,

Le Premier ministre a présenté ce mardi la stratégie nationale de déconfinement. Comme des millions de citoyens, j'attendais un calendrier et des précisions concrètes sur les prochaines étapes. Nous disposons désormais d'un cadre pour envisager la fin du confinement et c'est une avancée importante. 

Nous ne devons pas baisser la garde. La situation reste très difficile. Je pense aujourd'hui aux nombreuses personnes qui sont malades, à leurs proches, à ceux qui ont perdu un parent. Je pense à nos personnels hospitaliers qui sont exténués, à nos commerçants et à nos entreprises qui souffrent, aux agents publics et aux associations qui se mobilisent pour aider à faire face à une situation inédite à tous points de vue. Je pense également bien sûr à tous les personnels des première et deuxième lignes, mobilisés eux aussi. Le confinement était nécessaire et a permis de sauver des dizaines de milliers de vies : c'est une réussite dont nous pouvons collectivement être fiers, mais il doit aussi prendre fin. J'appelle donc chacun à aborder les semaines qui s'ouvrent avec le même sérieux et la même discipline pour que nous puissions franchir cette nouvelle étape. 

Le déconfinement est un défi. Il y en aura d'autres. La crise n'a pas été vécue de la même manière par tout le monde et sur tous les territoires. Elle a révélé de nombreuses fractures et de nombreuses inégalités, entre les citoyens, entre les géographies.

De nombreuses mesures ont été prises pour accompagner les plus vulnérables dans cette période. En particulier, je me réjouis de l’aide exceptionnelle de solidarité, qui sera versée le 15 mai à 4 millions de ménages. L'État a répondu présent, et les initiatives sur les territoires ont été par ailleurs nombreuses, notamment dans en Charente-Maritime. Toutefois, les conséquences économiques et sociales de la crise épidémique sont pour beaucoup d'entre elles encore devant nous.

J'ai une conviction : demain nous ne pourrons pas continuer comme avant. J'ai notamment rédigé une tribune publiée au JDD sur l’après coronavirus. Vous la retrouvez en cliquant ici. Nous nous devons de retrouver une santé environnementale, une alimentation saine, des circuits courts, ...etc. et surtout de réfléchir ensemble au jour d’après. C’est la raison pour laquelle je travaille avec un certain nombre de députés à la construction d'un plan de transformation que nous présenterons au Gouvernement à l’issue de vos contributions déjà très nombreuses déposées sur la plateforme suivante : lejourdapres.parlement-ouvert.fr.

Confinée comme vous, je poursuis mon action à vos côtés :

  • en relayant vos préoccupations aux autorités et en apportant des réponses à vos difficultés : citoyens bloqués à l'étranger, difficultés d'accès aux masques pour les libéraux, soutien aux commerçants et entreprises, besoins particuliers des personnes en situation de handicap...    

  • en organisant des conférences, comme celle de mardi dernier avec la filière des Cafés Hôtels Restaurants et Hôtellerie de Plein Air de la circonscription, en lien avec la CCI de Rochefort-Saintonge et la Banque des Territoires.

  • en relayant à la préfecture et à l’ARS les difficultés des filières professionnelles et les questions liées au déconfinement posées par des commerçants et des particuliers.

  • en contrôlant l'action du gouvernement, en suivant les auditions de la mission d'information parlementaire sur la crise sanitaire ou lors des Questions au Gouvernement.

  • en étant toujours force de proposition, au travers d'amendements, de tribunes, d'échanges réguliers avec les ministres lors des auditions de la Commission Développement Durable et Aménagement du Territoire.

Continuez de prendre soin de vous et des vôtres, et restons mobilisés pour se relever ensemble de cette crise, à Rochefort et dans l’Aunis, et partout dans le pays.