lundi, 14 janvier 2019 09:36

Grande concertation nationale : comment ça marche ?

GRANDE
CONCERTATION NATIONALE :
COMMENT ÇA MARCHE ?
 
 
La grande concertation a pour objectif de redonner la parole aux Français sur l’élaboration des politiques publiques qui les concernent. Elle va permettre à chaque Français, partout sur le territoire, de témoigner de ses attentes et de ses propositions. Ce débat national débute le 15 janvier 2019. Une lettre du Président de la République va fixer dans les prochains jours le cadre de ce débat, qui va donner la parole aux Français notamment sur quatre questions majeures :

La fiscalité
Comment rendre notre fiscalité plus juste, plus efficace, plus compétitive et plus lisible ?
 
La démocratie et la citoyenneté
Comment faire évoluer la pratique de la démocratie et de la citoyenneté ?
 
L’organisation de l’État et des services publics
Comment faire évoluer l’organisation de l’État et des services publiques pour les rendre plus proches des Français et plus efficaces ?
 
La transition écologique
Comment mieux accompagner les Français dans leur vie quotidienne pour se loger, se déplacer, se chauffer ?
 
Pour réussir, ce grand débat va prendre des formes très diverses : débats publics locaux, rencontres avec les Français sur le terrain, groupes de réflexion, lancement de plates-formes numériques participatives, débats sur les réseaux sociaux..Des conférences réunissant des citoyens tirés au sort seront mises en place dans chaque région, pour échanger sur les résultats des différents débats. Chaque département devra ensuite regrouper les conclusions de ces débats et conférences, avant qu’une synthèse nationale ne soit établie. Cette synthèse sera ensuite remise au gouvernement et aux présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat. La grande concertation nationale doit aboutir sur des mesures concrètes seront annoncées en avril.
Pour coordonner cette grande concertation, la Commission nationale du débat public est mandatée par le Gouvernement. Cette autorité administrative indépendante a pour mission d’informer les citoyens et de faire en sorte que leur point de vue soit pris en compte dans le processus de décision.
Je souhaite que ce débat soit le plus ouvert possible, à l’expression sans tabou ni censure.Aussi, je me félicite de la volonté du Président de la République de rencontrer les maires de France pour bâtir avec eux le socle de ce nouveau contrat pour la nation. Les maires sont les piliers de la République et portent au quotidien la voix de nos territoires. Certains territoires ont, depuis quelques années, le sentiment d’être oubliés par les pouvoirs publics. Il fallait une réponse forte pour recentrer le débat au cœur d’une France depuis trop longtemps abandonnée : c’est tout l’objet de l’élargissement du grand débat national lancé par le Gouvernement et auquel chacun pourra participer.