mardi, 08 juin 2021 14:04

8 Juin 2021 : Journée nationale d’hommage aux morts pour la France en Indochine

 

Dans sa préface à ses Souvenirs d’enfance et de jeunesse, Ernest Renan écrivait en 1883 que « Tous les siècles d’une nation sont les feuillets d’un même livre. »

En ce 8 Juin, c’est celui de la Guerre d’Indochine qui se glisse sous nos doigts pour rappeler à notre mémoire collective, le sacrifice de nos soldats tombés dans la cuvette vietminh de Dien-Bien-Phù.

Voilà 67 ans, les accords de Genève mettaient fin à la guerre d’Indochine  et  refermaient en même temps, un siècle d'épopée française en Extrême-Orient.

Durant 8 ans douloureux, près de 100 000 soldats de l’Union Française sont tombés. Plus de 76 000 ont été blessés et 40 000 faits prisonniers; parmi ces derniers, 30 000 ne sont jamais revenus.

Ils étaient parachutistes, légionnaires, coloniaux, tirailleurs, métropolitains, gendarmes, marins, aviateurs, médecins ou infirmiers, en provenance de France, d’Europe, d’Afrique du nord et d’Afrique noire. Ils sont morts au détour d’une piste, dans la boue d’une rizière, dans un camp de prisonniers.

Nous rendons, hommage à ces hommes qui ont opposé une résistance souvent méconnue à des troupes déterminées, supérieures en nombre et connaissant admirablement le terrain. Des hommes qui sont morts pour la France. Avec leurs camarades. Souvent loin de leur foyer,  loin de la métropole, et parfois, loin de notre souvenir.

Aujourd’hui, ces soldats d’Indochine occupent toute leur place dans notre histoire nationale, aux côtés de toutes les générations du feu.

Ils restent dans nos mémoires .

Notre attachement au devoir de mémoire, est une marque de respect et de fidélité. Le respect de nous-mêmes par la fidélité au souvenir de ceux qui ont écrit, au prix du sacrifice de leur vie ou de leurs blessures, notre récit national.

Nous  devons  encourager  les jeunes générations à poursuivre cette tradition du recueillement, de l’hommage, de la commémoration.