mardi, 13 novembre 2018 07:41

Carburants, quelques éléments clefs à connaître & Mesures pour l'écologie

Carburants, quelques éléments clefs à connaître & Mesures pour l'écologie Site du ministère de la Transition Ecologique et Solidaire
  • Depuis notre arrivée aux responsabilités, le prix du litre de gasoil est passé en moyenne de 1,32€ à 1,52€.

  • Cette augmentation est due à 75% à l’augmentation du prix du pétrole. Sur un an, la part de la fiscalité ne représente que 25% de ces augmentations.

  • La part des taxes dans le prix des carburants a en fait stagné depuis une dizaine d’années. Entre 2007 et octobre de cette année, les impôts ont baissé de 2%.

  • Notre pays est fortement dépendant du prix du pétrole. En 2017, la facture pétrolière pesait pour près des trois quarts dans la facture énergétique globale. Elle a augmenté de 25% en un an. Cela a représenté en 2017 une dépense annuelle de plus de 20 Md€. Les tensions sur le marché du pétrole restent et resteront fortes dans les années à venir.

  • Le prix moyen du gasoil en France reste dans la moyenne européenne. Il est plus cher par exemple en Belgique, en Grande-Bretagne et en Italie.

  • Le gouvernement agit auprès des groupes pétroliers et notamment le groupe Total, premier groupe pétrolier français, pour que les baisses constatées ces derniers jours sur les marchés mondiaux du pétrole soient répercutées à la pompe.

  • L’Organisation Mondiale de la Santé a établi formellement en 2012 les effets cancérigènes des gaz d’échappement des moteurs diesel. Le rattrapage diesel/essence est donc aussi une mesure de santé publique.

  • Le secteur des transports émet 29% des émissions de gaz à effet de serre.

  • Le gouvernement consacre des budgets importants à la transition écologique et vient en soutien direct aux particuliers pour développer le recours à des modes d’énergie plus propres.

    Il accompagne les automobilistes touchés par la hausse des prix à la pompe par la prime à la conversion : il y aura plus de 250 000 demandes cette année. 70% de ces demandes sont faites par des ménages non-imposables. 95% résident hors de l’Ile-de-France.

    Il augmente le chèque énergie, qui passe de 150 à 200 €. Ce chèque est envoyé automatiquement aux ménages concernés. Près de 3, 7 millions de ménages sont concernés.

    Le remplacement des vieilles chaudières au fioul bénéficiera dès 2019 du crédit d’impôt pour la transition énergétique. Pour réaliser des travaux d’économies d’énergie, les ménages modestes bénéficient des aides de l’Agence nationale de l’habitat.

  • De nouvelles mesures d’accompagnement vont être arrêtées.

Extrait du Journal télévisé du 7 novembre 2018 présentant l'évolution des prix du carburant depuis 2013 :


>>> lire la vidéo


La majorité se mobilise pour préserver l'environnement :

➡️ Des mesures concrètes pour accompagner les Français et les collectivités dans la transition écologique !